1. Salut, aujourd’hui c’est jeudi et donc interview, l’idée de cette interview m’est venu comme une évidence après la précédente, encore fallait-il que l’interviewé, Guillaume Singelin, accepte, chose qu’il a fait et il s’est donc plié au jeu des question:

    THE BEARDED

    pour commencer barbe, moustache ou rien?

    Guillaume Singelin

    mini barbe

    je suis pas poilu de nature ^^

    THE BEARDED

     (j’ai pris l’option portugais à la naissance) qu’est ce qui t’a amené dans la BD et l’illustration d’une manière générale?

    Guillaume Singelin

    de manière toute bête, je dessinais tout le temps avec mon frère quand j’étais gamin, ça plus les lectures des nombreuses bds et manga.

    finalement c’est un plaisir qui est resté jusqu’à mon choix des études supérieurs, où je me suis orienté vers les écoles d’arts

    THE BEARDED

    d’ailleurs j’ai pu lire que tu menais de front tes études ainsi que certains projets, comment gérais-tu cette situation?

    Guillaume Singelin

    le jour où l’on m’a proposé un projet de bd alors que j’étais étudiant, j’ai pas réalisé la quantité de travail.

    Du coup, il vrai que je n’étais un très bon élève. J’ai appris beaucoup en cours, mais je n’ai pas produis des masses.

    Donc le soir, les weekends et les vacances, j’étais sur ma bd

    THE BEARDED

    visiblement tu as bien rattrapé ton retard, au niveau du style j’ai l’impression qu’il y a une nouvelle vague dans la bd française depuis une dizaine d’année, il semble que toi et d’autres vous êtes affranchi de tout style (bien que les références soient rapidement perceptibles), comment définirais tu cela?

    Guillaume Singelin

    je pense que l’arrivée d’internet a changé beaucoup de chose. Maintenant on a accès à tout ce qu’on veut de façon immédiate.

    On bouffe tellement d’images et d’infos, que le concept de style se dilue un peu.

    Après personnellement, même si je disais avoir lu beaucoup de bd, je ne suis pas forcement un gros consommateur de bd, je puise mes influences partout (du graphisme, au cinéma, à la série en passant par la pop culture).

    du coup je me sens pas lié à un courant de dessin précis

    THE BEARDED

    c’est vrai qu’internet a permis l’émergence de nombreux artistes mais aussi de collaborations, comme ultracopain que tu as créé avec Ugo Gattoni, comment vous est venu l’idée de cette maison d’édition?

    Guillaume Singelin

    ce n’était pas forcement une idée très réfléchie. A l’époque nous voulions tout simplement pouvoir faire des bouquins, des prints, etc. ensemble. Et il s’est imposé naturellement de nous donner un nom pour nos productions communes.

    THE BEARDED

    belles productions au passage, qu’est ce qu’il te prend le plus temps dans le processus de création d’une bd?

    Guillaume Singelin

    de manière vraiment pragmatique, c’est l’encrage le plus long. C’est une étape qui demande de la concentration, d’être assez juste et qui ne laisse pas place à l’erreur.

    Après l’élaboration d’un univers graphique, des décors et des personnages et aussi très long. Mais c’est une étape qui est diluée sur le temps. En gros pendant que je bosse sur un projet sérieux, je m’amuse à côté sur mon carnet, en fait ces recherches peuvent parfois aboutir à une bd concrète.

    THE BEARDED

    quel serait l’artiste (au sens large du terme) avec qui tu aimerais collaborer?

    Guillaume Singelin

    aie dure question, même s’il y a de nombreuses personnes que j’admire, je me vois mal l’envie de travailler avec eux.

    dans le sens où une collaboration est essentiellement basée sur la confiance et de l’affect.

    Après si on imagine que Brian O malley soit un mec hyper cool, j’aimerai bien travailler avec lui, car les Scott Pilgrim m’ont énormément marqué.

    Même si j’ai déjà travaillé avec RUN (l’auteur de Mutafukaz et mon éditeur), j’aimerais pouvoir un jour bosser sur un nouvel univers avec lui, car je sais que l’on partage énormément de références et d’envie commune.

    THE BEARDED

    on le voit sur vos travaux respectifs (Run et toi), d’ailleurs label 619 marche fort, comment te sentes tu d’en faire partis?

    Guillaume Singelin

    J’en suis super heureux. Ca va faire un peu “corporate” héhé, mais je trouve vraiment que c’est un label qui possède une vraie qualité, une identité et de l’originalité.

    De plus on est vraiment soudé, entres les auteurs et le staff du Label 619. C’est un plaisir de bosser avec ces personnes.

    THE BEARDED

    je trouve pas que ça fasse corporate (c’est pas comme si tu bossais chez apple ou microsoft), aurais-tu une anecdote à partager?

    Guillaume Singelin

    L’histoire de la création de Doggybags montre bien cette cohésion je pense.

    A l’époque, Run avait cette idée de faire une bd collective typé vieux comics. Il m’en avait parlé à Florent(Maudoux) et moi .

    On a longuement cherché un nom, alors qu’on était au Subway, Florent avec son petit appétit à demandé s’il faisait des doggybags. Ca nous a bien fait marré, et on s’est dit ”bingo, c’est ça le nom qu’il faut”.

    De plus lors de la présentation du projet, Ankama était encore hésitant, RUN nous a alors demandé si on était prêt à bosser dessus sans être payé directement (plus en droits d’auteurs). Florent et moi avons accepté directement, et surtout on faisait confiance à RUN.

    En voilà une parmi d’autre, les moments des festivals sont le bon moment aussi pour se retrouver et passer de bon petit weekend.

    THE BEARDED

    cool l’anecdote, un dernier mot?

    Guillaume Singelin

    checkez les sorties du Label 619, on essaye vraiment de sortir de beaux bouquins, en espérant qu’ils plaisent, voilà héhé.

    suivez le sur:

    http://kibla.over-blog.com/

    ou son site:

    guillaumesingelin.com

     
  1. derhoeflicherebell aime ce billet
  2. captainjacklzr aime ce billet
  3. missbluestocking aime ce billet
  4. jarshua a reblogué ce billet depuis the-bearded et a ajouté :
    Guillaume Singelin
  5. aflockofwaka aime ce billet
  6. jarshua aime ce billet
  7. hopefully79 aime ce billet
  8. alirahmoun aime ce billet
  9. the-bearded a publié ce billet